Prévention des Mutilations Génitales Féminines

On estime à 130 millions le nombre de femmes mutilées sexuellement. Chaque année, 2 à 3 millions de fillettes et de jeunes femmes subissent une mutilation génitale. En France, on estime entre 45000 et 60000 le nombre de femmes et de fillettes mutilées ou menacées de l’être. Cette pratique ancestrale persiste dans nombre de cultures et de pays. Elle est appliquée surtout en Afrique de l’Ouest (Excision) et dans l’Afrique de l’Est (infibulation) mais également au Moyen-Orient et en Asie.

Mame Keita, interprète de l’Asamla, met en oeuvre différentes actions de sensibilisation et de prévention pour lutter contre les mutilations génitales féminines :

  • informer et sensibiliser
  • contribuer à la formation des professionnels
  • mettre en oeuvre des actions de prévention contre la pratique des mutilations génitales féminines, en partenariat avec les équipes médico-sociales des quartiers (PMI).

Télécharger la brochure « les mutilations génitales » (gynécologues sans frontière).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Asamla est également partenaire de l’association Marche en Corps (Quimperlé-France/Nara-Mali) logo marche en corps

Les adresses utiles pour agir en Loire Atlantique :

Face aux mutilations sexuelles en Loire Atlantique
Contre les violences faîtes aux femmes. 


Excision parlons-en !

  .